Archives de Tag: sans-papiers

21/01/2017 : Refugees Welcome ! rassemblement de soutien aux migrants

Le SCALP-No Pasaran 34 apporte son soutien au collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 qui appelle à un rassemblement ce samedi 21 janvier 2017 à 15h30 devant la Préfecture de Montpellier pour soutenir les migrants du CAO du Millénaire de Montpellier qui font l’objet d’une procédure Dublin, et plus largement pour des meilleures conditions d’accueil.

Soyons nombreux/nombreuses ce samedi à 15h30 devant la Préfecture pour manifester notre solidarité à tou-te-s les migrant-e-s.

08/10/2016 : « aucun être humain n’est illégal ! » rassemblement antiraciste

Pendant que des milliers de migrants meurent chaque année en méditerranée aux portes de l’Europe-forteresse, un groupuscule identitaire a entrepris de faire sa publicité en construisant un muret de parpaings devant l’entrée d’un centre d’accueil pour migrants à Montpellier.

A l’horreur d’une situation provoquée par les guerres, la misère économique et la militarisation des frontières, s’ajoute le cynisme publicitaire d’un groupuscule xénophobe.

Aucun être humain n’est illégal. Pour nous, le seul mur à construire est la barricade sur laquelle les politiques xénophobes, capitalistes, militaristes et discriminatoires viendront s’écraser.

Nous appelons à participer massivement au rassemblement de solidarité avec les migrants, qui se tiendra samedi 8 octobre à 14h devant la Préfecture de Montpellier.

SCALP – No Pasaran 34
www.scalp34.wordpress.com – scalp.mtp@live.fr

23/06/2016 : Journée de manifestation contre la Loi Travail et son monde

auto-criseSuite au succès de la journée de mobilisation du 14 juin, les syndicats (CGT, Solidaires, FO, CNT-SO) et la « Nuit Debout » appellent à poursuivre le mouvement contre la Loi Travail ce jeudi 23 juin. Au moment ou le gouvernement accentue la répression sur celles et ceux qui refusent la misère sociale et tente d’étouffer les syndicats, il est plus que jamais nécessaire de non seulement poursuivre la mobilisation, mais aussi et surtout de l’amplifier et de la radicaliser. Les militantes et militants du SCALP-No Pasaran 34 seront bien évidemment présents afin de participer à ce qui doit être une montée en puissance du mouvement social.

Le programme de la journée de jeudi 23 juin à Montpellier (par l’AG populaire de Nuit Debout) :

  • 10h : Départ en manif de la ZAD Las Rebes
  • 12h : Rassemblement Comédie et pique-nique revendicatif
  • 14h : Départ en manif
  • 15h30 : Rassemblement de soutien aux migrants, place Zeus

17/10/2015 : Manifestation de solidarité avec les réfugiés

Samedi 17 octobre à 16h, à Plan Cabanes à Montpellier, se tiendra une manifestation en faveur de l’accueil des réfugiés.

12167745_1105686072782819_500421410_n

Migrants : Appel de Vintimille

Appel repris du site web du réseau hexagonal No Pasaran, dont le SCALP – No Pasaran 34 est partie prenante.

Lire la suite

Séquestrés, dépouillés … bienvenue au centre de rétention de Sète !

manifcra-4octobre2A Sète, plusieurs migrants, dont des familles avec des mineurs, sont enfermés et entassés dans le Centre de Rétention Administrative (CRA) situé sur le quai François Maillol.  Ces migrants ont comme seul et unique tort de ne pas être nés en France et d’être en situation irrégulière. En octobre et novembre 2014, les militantes et militants du SCALP – No Pasaran 34 avaient organisé des manifestations de solidarité avec les migrants séquestrés, et contre la militarisation des frontières.

Migrants détroussés au Centre de Rétention.

Ce mercredi 22 avril 2015, le journal local Midi Libre nous apprend qu’en plus  d’être séquestrés, les migrants retenus au CRA de Sète se font extorquer leur argent. En effet, un réfugié roumain a eu la surprise de constater que la somme de 1400 €, qu’il avait gagnée durement en étant exploité par le système carcéral à Villeneuve-les-Maguelone, venait de disparaitre. Après avoir été traqué, enfermé et exploité, ce migrant se retrouve complètement dévalisé !

Rappelons que la corruption et le racket policier ne sont pas quelque chose d’exceptionnel en France, comme en témoignent les affaires de la PJ de Lyon, ou encore de la BAC de Marseille ces dernière années.

Il est temps d’en finir avec les Centres de Rétention, les frontières meurtrières et le monde qui les produit !

Le SCALP Sète & le SCALP – No Pasaran 34 (scalp.mtp@live.fr).

« Bloque ton lycée ! », les lycéens montpelliérains se mobilisent contre les violences policières et les expulsions de lycéens sans-papiers

A l’image du MILI (Mouvement Inter-Luttes Indépendant) parisien, les lycéens montpelliérains, aux côtés d’étudiants et de précaires solidaires, commencent à se mobiliser contre les violences policières et les expulsions de lycéens sans papiers ! Une page facebook « Bloque ton lycée » a été crée il y a deux semaines afin de coordonner les différentes actions et de fournir un espace de débat interactif. Un premier tract a été diffusé cette semaine dans des lycées de l’agglomération :

remifraisse-lyceesRémi Fraisse est mort assassiné par la police à coups de grenade, puis traîné dans la terre par les CRS, qui ont tenté de masquer leur crime.

Dans les médias, on a un peu parlé de Rémi… Mais qui nous a parlé de Wissam El Yami (29 ans), assassiné par la police a Clermont-Ferrand, de Nabil Matboul (25 ans) abattu a bout portant par un agent de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) à Millau (Aveyron) à la suite d’un contrôle d’identité ? Qui nous a informés des dizaines de meurtres commis chaque année par les forces de l’ordre dans les quartiers populaires ? Face à ces violences policières (souvent racistes), au silence médiatique et a l’impunité judiciaire qui les entourent, la jeunesse a l’impression d’être démunie… de jour en jour cette violence d’État se reproduit, ainsi depuis la mort de Rémi Fraisse et les manifestations qui ont suivi, en moins d’une semaine on dénombre des centaines d’arrestations rien que sur Paris. Un jeune manifestant a aussi eu le nez arraché par un tir de flashball, et d’autres ont étés mutilés aux yeux. L’année dernière au moment des blocus pour Léonarda et Khatchik des policiers avaient gazé et brutalisé plusieurs centaines de lycéens qui protestaient contre l’expulsion de leurs camarades de classes.

Depuis l’assassinat de Rémi Fraisse et afin de protester contre sa mort et toutes les violences policières, mais aussi contre les enfermements et les expulsions de lycéen-nes sans-papiers, des dizaines de lycées ont été bloqués et des manifestations ont réuni plusieurs milliers de personnes (dans l’indifférence des merdias complices) des AGs sont organisées dans de nombreuses universités, et l’université Jean Jaurés de Toulouse ou avait étudié Rémi est déjà bloquée et occupée depuis le 19 novembre.

Nous, individus en colère contre la police et le monde qu’elle protège, appelons les lycéen-nes à se mobiliser et à décider ensemble des formes que pourrait prendre cette mobilisation  : Assemblées Générales, blocages, manifs, prises de parole en classe, etc..

NE RESTONS PAS PASSIFS FACE A LA VIOLENCE DE L’ÉTAT !

FACE AUX VIOLENCES POLICIÈRES, RIPOSTE POPULAIRE !

Sites web :

http://urgence-notre-police-assassine-fr/http://miliparis.wordpress.com/

A Montpellier, viens liker la page Facebook « Bloque ton lycée »

27/11/2014 : Projection-débat autour du documentaire « On a grévé », en présence d’Etienne Deschamps

Cette projection sera suivie d’un débat avec Etienne Deschamps, du syndicat du nettoyage de la CNT-Solidarité Ouvrière.

« Elles s’appellent Oulimata, Mariam, Géraldine, Fatoumata… elles sont une petite vingtaine de femmes de chambres et pendant un mois elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Pour la première fois, elles n’acceptent plus la manière dont elles sont traitées. Et elles tiendront jusqu’au bout, avec force musique et danse. »

La CNT- Solidarité Ouvrière à Montpellier :

Présente partout en France, la Confédération Nationale des Travailleurs – Solidarité Ouvrière (CNT-SO) est un syndicat de lutte de classe, donnant la priorité à l’auto-organisation des travailleuses et des travailleurs et impulsant des luttes revendicatives partout ou il est implanté. A Montpellier, la CNT-SO compte une section universitaire, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) ainsi qu’un syndicat interprofessionnel. Dans le cadre de ce syndicat interprofessionnel, diverses actions ont été menées en direction des salarié-e-s du nettoyage dans plusieurs hôtels afin de les informer de leurs droits. Le syndicat se développe aussi dans le secteur de l’animation en centre de loisirs. Il s’agit d’un secteur professionnel ou les salariés sont isolés et volontairement maintenus dans la précarité. La CNT-Solidarité Ouvrière de Montpellier a aussi été très active pour soutenir la grève offensive menée par les intermittents et précaires au cours de l’été 2014.

Pour contacter le syndicat de Montpellier :
contact34@cnt-so.orghttp://www.cnt-so.org

-> https://combatuniversitaire.wordpress.com/2014/11/21/projection-debat-autour-du-documentaire-on-a-greve-en-presence-detienne-deschamps-jeudi-27-novembre/

« Ouvrons les frontières ! », retour sur le rassemblement du 15 novembre à Sète.

DSC_0374 A l’appel de la CNT-AIT 34, d’individu-es et du SCALP – No Pasaran 34, une quarantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 15 novembre devant le Centre de Rétention Administrative de Sète, dans le cadre d’une journée nationale de mobilisation contre la traque et l’enfermement des sans-papiers, initiée par le Groupe information rétention de Calais.
Dans le contexte d’une présence policière plus importante que lors de la manifestation régionale du 4 octobre, des slogans faisant le lien entre les violences policières et l’enfermement des migrants ont été scandés par les participants, ainsi que divers slogans en solidarité avec les retenus.


L’article du média local ‘Thau Infos » : http://www.thau-info.fr/index.php/commune/echos/10701-manif-anti-cra

15/11/2014 : Manifestation contre les Centres de Rétention à Sète

15 novembreDans le cadre de la journée nationale de mobilisation contre les Centres de Rétention le 15 novembre, le SCALP – No Pasaran 34, la CNT-AIT 34 et des individu-e-s appellent à manifester contre les Centres de Rétention samedi 15 novembre à 14h, place de la Mairie à Sète.

Lire l’appel à manifestation ici : Lire la suite