Archives de Catégorie: Ça se passe à côté

Nîmes : manifestation en hommage à Clément

Repris du site national du réseau No Pasaran (dont le SCALP 34 est membre).

À l’appel de Solidaires, CNT, NPA, SCALP, RESF/APTI/DAL, Nuit Debout, AL, AFA Nîmes, CGA 30, FSU et Ensemble !, une soixantaine de personnes ont rendu hommage à Clément Méric en manifestant dans les rues de Nîmes hier samedi 2 juillet. Deux néonazis en ont profité pour agresser des antifascistes, dont un syndicaliste de Solidaires : voici le communiqué des organisateurs.

Le cortège d’une soixantaine de personnes a parcouru le centre de Nîmes derrière une banderole : “Ni oubli, ni pardon, justice pour Clément”. Après la dispersion de la manifestation, deux skinheads néonazis sont venus provoquer un petit groupe de manifestant-es. Un des skinheads a éclaté une bouteille de bière sur le crâne d’un militant syndicaliste de SOLIDAIRES 30 et plusieurs autres camarades ont été ainsi agressée-es, puis les skinheads ont quitté les lieux, très fiers de leur coup. Notre camarade Anthony a été emmené à l’hôpital Carémeau par les pompiers. Il y est toujours en observation.

Photos : Action antifasciste Nîmes

Nous condamnons fermement cette agression, qui sonne comme une provocation douteuse au moment où nous commémorons la mort de notre camarade Clément Méric. Nous réaffirmons nos convictions antifascistes. Nous ne nous laisserons pas intimider, et nous ne laisserons pas les fascistes et leurs idées investir la rue et nos quartiers. Nous continuerons à combattre également les politiques d‘exclusion migratoires des gouvernements successifs, qui encouragent le développement des idées xénophobes.

La réaction de l’action antifasciste de Nîmes

Après que le cortège ait touché à sa fin et que les militant.es se soit dispersé.es, 2 néonazis ont décidé d’attaquer le petit groupe de 6 manifestant.es resté.es sur les lieux pour boire un coup. L’un d’eux a été assez rapidement canalisé mais le second, armé d’une bouteille en verre, s’en est prit très violemment à l’un de nos camarades, l’attaquant surtout au visage, et le rouant de coups. Faire une telle attaque lors d’un hommage à Clément Meric est un immense manque de respect, même de leur part, nous tenons à apporter tout notre soutient au camarade blessé. SIAMO TUTTI ANTIFASCISTI !

A Millau (12), mobilisés contre l’Etat d’Urgence !

Samedi 28 novembre, une soixantaine de Millavois, dont des militants du NPA et du groupe No Pasaran 12, se sont rassemblés place de la Capelle malgré le froid hivernal, afin de protester contre la mise en place de l’État d’Urgence et l’application de mesures liberticides, dont l’interdiction des manifestations et l’assignation à domicile de nombreuses personnes.

Ce rassemblement s’est vu quelque peu perturbé par l’irruption d’une conseillère régionale du Front de Gauche, actuellement en pleine campagne électorale, accompagnée d’une dizaine de partisans d’Europe Écologie. Une tentative de récupération politique malvenue aux yeux de nombreuses personnes, dont certaines n’ont pas hésité à demander des explications à cette élue vis à vis du vote du liberticide État d’Urgence par l’intégralité des députés de son propre parti. Il est regrettable que les seules réponses apportée aux questionnements sur l’étrange double discours tenu par les élus du Front de Gauche et d’Europe Écologie, furent des menaces physiques, des injures et des propos racistes. Suite au départ de ces perturbateurs, le rassemblement s’est mué en manifestation sauvage, sous l’œil de l’agent du renseignement, et en l’absence de présence policière visible. Plus d’une centaine de personnes ont ainsi traversé la ville de Millau en scandant le slogan « l’État d’urgence on n’en veut pas, nos libertés on les défend ».

Gageons que cette première mobilisation, encourageante dans un contexte de chantage à l’union nationale, fasse tache d’huile et en appelle d’autres !

No Pasaran 12 – nopasaran12@hotmail.fr

A Millau (12), retour sur la journée « Permis de tuer », en hommage à Nabil, tué par la BAC

Communiqué du groupe No Pasaran 12.

Samedi 27 juin 2015 s’est tenue à Millau (12) la journée « Permis de tuer », 3 ans après la mort du jeune Nabil, tué par deux agents de la Brigade Anti-Criminalité. Pendant plus de deux heures, un forum-débat à eu lieu avec plusieurs intervenants.

Dans un premier temps, Dounia Mabtoul, sœur de Nabil, est revenue en détail sur les mensonges policiers concernant la nuit de la mort de son frère, ainsi que sur la façon dont elle et sa famille ont par la suite été traités par la police, la justice et les politiques. Alors qu’un de leur proche vient de perdre la vie, ils sont traités en coupables, comme des indésirables. Aujourd’hui encore, les quelques lignes du rapport d’autopsie constituent l’unique et maigre information sur les circonstances de la mort de Nabil, abattu par balle à bout portant, alors que son véhicule était immobile. Cette absence d’information empêche ainsi toute la famille de faire son deuil.

Ensuite, Farid El Yamni, frère de Wissam, tué par la police à Clermont Ferrand, et co-fondateur du collectif « Urgence Notre Police Assassine », a insisté sur le caractère structurel de ce que les médias qualifient de « bavures ». Il a rappelé le processus, quasiment identique, de chaque bavure : un jeune basané se fait tuer, la hiérarchie policière donne diverses versions se contredisant, afin de protéger les tueurs, la victime se retrouve elle-même accusée, via l’utilisation d’éléments de langage bien précis. Enfin, la justice freine les investigations de la famille et finit, au terme de procédures très longue par acquitter les meurtriers, comme récemment les policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna (le procès aura duré 10 ans). Farid El Yamni a aussi démontré que ces crimes et violences policières s’inscrivent dans un contexte historique colonial et un contexte social de lutte de classes. Enfin, après un bref historique sur l’histoire de la Brigade Anti-Criminalité à Millau, le réseau No Pasaran a quand a lui insisté sur le lien indissociable entre la police et le pouvoir politique, ce qui explique pourquoi les policiers meurtriers sont toujours défendus par l’État.

En soirée, un apéro-concert de solidarité avec les victimes de la police s’est tenu au café « La Loco », avec la participation des groupes Rascarcapac (rap, Béziers), Cosmic Citrouille (électro hip-hop, Larzac), La Vermine (rap, Toulouse) et Sticky Snake (rap, Brest).

Groupe No Pasaran 12.
nopasaran12@hotmail.fr
http://nopasaran12.fr.cr/

- Le communiqué et les photos de la journée ici : http://graindesel.fr.gd/27-juin-2015—d—g-Permis-de-tuer-g-.htm

- L’article du journal Midi-Libre du 28/06/2015.

Nîmes (30) : manifestation antifasciste samedi 27 juin

Repris du site national du réseau No Pasaran.

Manifestation unitaire contre l’extrême-droite, en mémoire de Clément Méric, assassiné par des fascistes.

Samedi 27 juin 2015 à 11h, au Carré d’Art à Nîmes (30).

A l’appel de SUD-Solidaires 30, CNT 30, NPA 30, Alternative Libertaire, Fédération Anarchiste 30-84, No Pasaran, FSU 30 …

Millau (12) : Journée « Permis de tuer » samedi 27 juin

Le réseau local « Solidaires, Ecologistes et Libertaires » , le groupe No Pasaran 12 et le collectif « Urgence Notre Police Assassine » organisent la journée « Permis de tuer » samedi 27 juin 2015, afin de commémorer les 3 ans de la mort du jeune Nabil, tué par deux agents de la Brigade Anti-Criminalité à Millau (12).

Détails de la journée ici : http://graindesel.fr.gd/27-juin-2015—d—g-Permis-de-tuer-g-.htm


Un 1er mai pluvieux mais déterminé à Rodez (12)

Article repris du site national de No Pasaran, concernant le 1er mai à Rodez (Aveyron).

Une petite mobilisation par temps pluvieux …

Ce 1er mai 2015, à l’occasion de la Journée Internationale de Lutte des Travailleurs, les anarchistes Aveyronnais se sont organisés afin de former un cortège libertaire départemental unique à Rodez lors de cette mobilisation. Le temps pluvieux a semble t’il découragé nombre de gens, le rassemblement intersyndical mené par la CGT, la FSU et Solidaires ayant rassemblé une grosse soixantaine de personnes.

Les libertaires en force !

Le bloc libertaire, composé d’une quinzaine de militants de No Pasaran 12, de la CNT, et de l’équipe du journal libertaire « Réfractaire » (http://refractairejournal.noblogs.org/), rejoints par plusieurs camarades de la CNT-AIT de Toulouse s’est fait remarquer en prenant possession du kiosque du jardin public, devant lequel se tenait le rassemblement intersyndical.

Plusieurs prises de paroles ont eu lieu, soulignant toutes la nécessité de mettre en place des mobilisations massives et offensives face aux politiques anti-sociales et sécuritaires menées par le gouvernement.

Suite à ces prises de parole, la CGT a offert boissons et grignotage, l’occasion d’échanger ensemble en vue de mobilisations ultérieures.

 Groupe No Pasaran 12.
nopasaran12@hotmail.fr
http://graindesel.fr.gd/No-Pasaran–ar-.htm

05/05/2015 : Mobilisation pour le maintien de l’ouverture des CAF à Béziers

Mobilisation pour le maintien de l’ouverture des CAF, mardi 5 mai à 14h, devant le centre CAF de la place Charles De Gaulle à Béziers.

Et vendredi 8 mai, une graffiteria (foire de la gratuité) aura lieue à partir de 10h sur la place Émile Zola à Béziers.

5mai-beziers

« L’égalité ou rien ! », retour sur le rassemblement antifasciste du 21 mars à Nîmes

Article repris du site national de No Pasaran, sur la manifestation antifasciste du 21 mars à Nîmes (Gard).

Samedi 21 mars, à l’occasion de la Journée mondiale contre tous les racismes, et à l’appel de nombreuses organisations et syndicats (No Pasaran 30, mais aussi la CNT, APTI, AFPS, NPA, Alternative Libertaire, FA, MJC, PCF), près d’une centaines de personnes se sont rassemblées sur la place de l’Horloge à Nîmes afin d’affirmer leur refus du racisme et des politiques d’austérité.

14/03/2015 : Pas de guerre entre les peuples ! Rassemblement antifasciste et anticolonialiste à Béziers.

14marsAlors que Robert Ménard, le maire de Béziers, tente de réécrire l’histoire au profit d’une vision révisionniste faisant l’apologie de l’Algérie Française, des associations d’anciens résistants organisent un rassemblement samedi 14 mars à 14h, rue du 19 mars 1962 à Béziers, afin de s’opposer au renommage de cette rue. Le SCALP -No Pasaran 34, résolument engagé contre toutes les formes de colonialisme et de révisionnisme, appelle, aux côtés de la CNT – AIT 34 et de militants anarchistes, à participer à ce rassemblement.

 

Millau (12) : Territoires, entre dépossession et exclusion le 6 février

Le groupe No Pasaran 12 et le réseau local « Solidaires, Écologistes et Libertaires » vous invitent à une soirée consacrée aux luttes contre les Grands Projets Inutiles et à leur répression, dans le cadre de la campagne nationale lancée par le réseau hexagonal No Pasaran sur le thème « Territoires, entre dépossession et exclusion ». Après une brève présentation du 4 pages édités par le réseau No Pasaran, il sera diffusé le documentaire « Atenco, Romper el circo » (45min), qui relate la lutte victorieuse de paysans mexicains contre un projet inutile d’aéroport, et de l’intense répression qui a suivi. Vendredi 06 Février 2015 à 20h30. Librairie Plume(s), 16 rue St Martin – Millau (12) Plus d’infos ici : http://graindesel.fr.gd/Conf-e2-rence-du-06-fevrier-2015.htm#