Archives de Tag: anti-fascisme

Face à l’extrême-droite, face au capitalisme : nos luttes n’entrent pas dans leurs urnes !

Lundi 1er mai, à l’occasion de la journée internationale des luttes des travailleurs, plus de 3000 personnes ont manifesté dans les rues de Montpellier. Que ce soit au sein des cortèges syndicaux (CGT, Solidaires, SCUM/CNT-SO) ou dans le cortège autonome, auquel les militants du SCALP-No Pasaran 34 ont participé, la tonalité était clairement défiante face à la mascarade électorale et à la percée de l’extrême droite.

Ces dernières décennies, les politiques libérales et sécuritaires, dont le candidat Macron est l’héritier, n’ont pu se développer que grâce à l’étouffement et à la marginalisation des luttes collectives et d’une perspective révolutionnaire. La possibilité réelle de l’arrivée au pouvoir d’un parti nationaliste, antisémite, raciste, misogyne et ultra-libéral révèle l’urgence de reconstruire par la base la solidarité de classe, afin de remettre à l’ordre du jour la transformation radicale de la société.

Il est temps de passer à l’offensive. Rejoignons, nombreuses et nombreux, la manifestation du dimanche 7 mai à 19h sur la place de la Comédie !
Nos rêves n’entrent pas dans leurs urnes !

SCALP-No Pasaran 34

scalp.mtp@live.fr www.scalp34.wordpress.com

01/05/2017 : Un premier mai de luttes !

Pour la journée internationale de lutte des travailleurs, la manifestation partira de la place Zeus (quartier Antigone) à 10h30 ce lundi 1er mai.

Le SCALP – No Pasaran 34 sera bien entendu présent afin de réaffirmer la nécessité d’un large mouvement de classe antifasciste. Nos luttes n’entrent pas dans leurs urnes !

– L’appel intersyndical (CGT, FSU, Solidaires) : http://lacgt34.over-blog.org/…/declaration-intersyndicale-p…
– L’appel de la CNT-SO 34 / SCUM : http://www.cnt-so.org/IMG/pdf/cnt_so_34_1er_mai_17.pdf
– L’appel de Génération Ingouvernable : https://www.facebook.com/events/457059447971105/

06/04/2017 : Conférence-débat « La fabrique du musulman »

Jeudi 6 avril à 18h, dans la salle Camproux de la Maison des Etudiants de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier(SCUM) organise une conférence-débat avec Nedjib Sidi Moussa, auteur de l’ouvrage « La fabrique du musulman. Essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale ».

Quatrième de couverture :

La fixation permanente sur les présumés musulmans, tantôt dépeints comme des menaces à l’ordre public ou des victimes du système – parfois les deux à la fois –, s’inscrit complètement dans le réagencement en cours de la société française. Car le vrai “grand remplacement” concerne celui de la figure de l’Arabe par celle du “Musulman”, de l’ouvrier immigré par le délinquant radicalisé, du “beur” engagé par le binational déchu. »
En revenant sur les processus à l’œuvre depuis une quinzaine d’années, cet essai souligne le rôle des politiques, toutes tendances confondues, dans la propagation d’une fièvre identitaire qui brouille les clivages économiques et sociaux. Il interroge l’inclination de certaines tendances de la « gauche de la gauche » qui s’allient par opportunisme ou aveuglement avec des courants réactionnaires censés représenter les quartiers populaires. Il met en lumière l’action combinée de racistes, antiracistes et entrepreneurs communautaires qui conduit à la formation d’une nouvelle caste travaillée par les obsessions religieuses ou raciales. Et cela, à l’image du reste de la société fragilisée par les politiques antisociales des gouvernements et apeurée par le terrorisme islamiste.

25/01/2017 : Projection débat antiraciste « OSS 117, Rio ne répond plus »

ossMercredi 25 janvier à l’Université Paul Valéry à 18h (salle Jean Moulin de la maison des étudiants), le SCALP – No Pasaran 34 participera au débat faisant suite à la projection du film « OSS 117, Rio ne répond plus ». L’occasion de parler de racisme, d’antisémitisme, de colonialisme et de patriarcat. Une table de presse du SCALP – No Pasaran 34 sera également tenue.

Lire ici la présentation de l’évènement, par le syndicat étudiant SCUM : https://combatuniversitaire.wordpress.com/2017/01/13/oss-117-rio-ne-repond-plus-projection-et-discussion-mercredi-25-janvier/

MENACE DE MORT, VIOLENCE TRANSPHOBE ET HOMOPHOBE : tabassé-e-s pour un bout de fromage au Carrefour St Guilhem à Montpellier

Ce jeudi 22 décembre, une sordide agression s’est déroulée à Montpellier, dans le magasin Carrefour Market de la rue Saint Guihem. Le SCALP- No Pasaran 34 relaie ici le communiqué des victimes de cette agression homophobe et transphobe et témoigne de sa solidarité totale avec les personnes agresséEs. Lire la suite

08/10/2016 : « aucun être humain n’est illégal ! » rassemblement antiraciste

Pendant que des milliers de migrants meurent chaque année en méditerranée aux portes de l’Europe-forteresse, un groupuscule identitaire a entrepris de faire sa publicité en construisant un muret de parpaings devant l’entrée d’un centre d’accueil pour migrants à Montpellier.

A l’horreur d’une situation provoquée par les guerres, la misère économique et la militarisation des frontières, s’ajoute le cynisme publicitaire d’un groupuscule xénophobe.

Aucun être humain n’est illégal. Pour nous, le seul mur à construire est la barricade sur laquelle les politiques xénophobes, capitalistes, militaristes et discriminatoires viendront s’écraser.

Nous appelons à participer massivement au rassemblement de solidarité avec les migrants, qui se tiendra samedi 8 octobre à 14h devant la Préfecture de Montpellier.

SCALP – No Pasaran 34
www.scalp34.wordpress.com – scalp.mtp@live.fr

Nîmes : manifestation en hommage à Clément

Repris du site national du réseau No Pasaran (dont le SCALP 34 est membre).

À l’appel de Solidaires, CNT, NPA, SCALP, RESF/APTI/DAL, Nuit Debout, AL, AFA Nîmes, CGA 30, FSU et Ensemble !, une soixantaine de personnes ont rendu hommage à Clément Méric en manifestant dans les rues de Nîmes hier samedi 2 juillet. Deux néonazis en ont profité pour agresser des antifascistes, dont un syndicaliste de Solidaires : voici le communiqué des organisateurs.

Le cortège d’une soixantaine de personnes a parcouru le centre de Nîmes derrière une banderole : “Ni oubli, ni pardon, justice pour Clément”. Après la dispersion de la manifestation, deux skinheads néonazis sont venus provoquer un petit groupe de manifestant-es. Un des skinheads a éclaté une bouteille de bière sur le crâne d’un militant syndicaliste de SOLIDAIRES 30 et plusieurs autres camarades ont été ainsi agressée-es, puis les skinheads ont quitté les lieux, très fiers de leur coup. Notre camarade Anthony a été emmené à l’hôpital Carémeau par les pompiers. Il y est toujours en observation.

Photos : Action antifasciste Nîmes

Nous condamnons fermement cette agression, qui sonne comme une provocation douteuse au moment où nous commémorons la mort de notre camarade Clément Méric. Nous réaffirmons nos convictions antifascistes. Nous ne nous laisserons pas intimider, et nous ne laisserons pas les fascistes et leurs idées investir la rue et nos quartiers. Nous continuerons à combattre également les politiques d‘exclusion migratoires des gouvernements successifs, qui encouragent le développement des idées xénophobes.

La réaction de l’action antifasciste de Nîmes

Après que le cortège ait touché à sa fin et que les militant.es se soit dispersé.es, 2 néonazis ont décidé d’attaquer le petit groupe de 6 manifestant.es resté.es sur les lieux pour boire un coup. L’un d’eux a été assez rapidement canalisé mais le second, armé d’une bouteille en verre, s’en est prit très violemment à l’un de nos camarades, l’attaquant surtout au visage, et le rouant de coups. Faire une telle attaque lors d’un hommage à Clément Meric est un immense manque de respect, même de leur part, nous tenons à apporter tout notre soutient au camarade blessé. SIAMO TUTTI ANTIFASCISTI !

A Montpellier, la police réprime les kurdes et protège les nationalistes turcs

13000287_1219802154704543_7940402022130983993_nDimanche 10 avril, une centaine de militantes et militants Kurdes, ainsi que leurs soutiens, dont des militants du SCALP – No Pasaran 34, s’étaient rassemblés sur la place de la Comédie dès la matinée afin de protester contre la tenue d’une manifestation organisée par une association turque en soutien au gouvernement autoritaire d’Erdogan. Dès midi, un important dispositif policier s’est déployé dans le quartier afin d’empêcher les militants progressistes kurdes d’expulser les nationalistes turcs qui sillonnaient le quartier. L’arrivée de ces provocateurs, venus de tout le sud de la France, entraînant une réaction de défense de la part des progressistes, les CRS ont alors lancé plusieurs grenades de désencerclement dans la foule, blessant plusieurs personnes, dont des mineurs.

12932574_1219800331371392_3039061917199163122_nLe cortège d’extrême droite turc, de plus en plus massif et agressif, et venant de l’esplanade, s’est alors avancé sur la place de la Comédie sous la protection des forces de police, qui gazaient les militants kurdes tout en tirant des grenades de désencerclement ainsi qu’en tirant au flashball sur les personnes présentes. Pour se défendre, quelques progressistes ont alors riposté en lançant des chaises qui se trouvaient sur les terrasses des cafés, provoquant ainsi une violente réaction disproportionnée des CRS. La police à alors pris dans une nasse l’ensemble des militants kurdes afin de faire passer les centaines d’ultra-nationalistes turcs à travers la place de la Comédie. Plusieurs interpellations ont eu lieues, toutes contre des militants kurdes.

12974428_1219800364704722_8586077525268713593_nA Montpellier, la collaboration complète entre la police et les nationalistes turcs pour réprimer et réduire au silence les militants progressistes kurdes s’inscrit dans le cadre plus général de la scandaleuse alliance entre la France et le gouvernement autoritaire et islamiste d’Erdogan, qui n’hésite pas à faire bombarder des centaines de villages et villes kurdes. Ce faisant, le gouvernement turc et ses soutiens dont la France, se fait l’allié objectif de l’organisation État Islamique.

SCALP – No Pasaran 34

www.scalp34.wordpress.com – scalp.mtp@live.fr

05/04/2016 : « De la négation du judéocide (1948) à la négation de l’antisémitisme (2016) » conférence-débat avec Yves Coleman

conf-antisemitisme-5avril2016Avec le soutien du SCALP – No Pasaran 34, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) organise une conférence débat avec Yves Coleman, rédacteur de la revue « Ni patrie ni frontières ».

Mardi 05 avril 2016, à 18h, Salle Charles Camproux (Maison Des Étudiants), Université Paul-Valéry – Montpellier 3.

Quatre grandes vagues internationales d’antisémitisme ont eu lieu depuis 1945 avec des particularités françaises : nationalisme antisémite (notamment catholique) et antisémitisme social depuis le XIXe siècle ; absence de bilan de Vichy ; offensive de la Nouvelle Droite ; création et essor du FN ; négationnisme faurissonien ; maîtrise d’Internet par les fascistes (Soral, Dieudonné, etc.) ; ambiguïtés de l’extrême gauche face à des mouvements ou des Etats qui manient l’antisémitisme.

Suite au rassemblement contre l’antisémitisme du 14 février à Paris, la nécessité accrue d’un combat à mener.

Communiqué du réseau No Pasaran suite au rassemblement progressiste en mémoire d’Ilan Halimi, du dimanche 14 février 2016 à Paris. Plusieurs militantes et militants du SCALP- No Pasaran 34 avaient fait le déplacement à Paris afin de participer à ce rassemblement .

Suite au rassemblement contre l’antisémitisme du 14 février à Paris, la nécessité accrue d’un combat à mener.

Dimanche 14 février 2016 , sur la place Saint Michel, à Paris, une centaine de personnes ont participé à un rassemblement progressiste en hommage à Ilan Halimi et contre tous les crimes racistes et antisémites. Ce rassemblement était organisé par deux organisations, « Juives et Juifs Révolutionnaires », crée il y a moins d’un an, et l’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (UJRE), issue de mouvements de résistance lors de la seconde guerre mondiale. Le réseau No Pasaran s’était associé à cette initiative et plusieurs militantes et militants du réseau étaient présents lors de ce rassemblement.

Devant une banderole qui reprenait la célèbre phrase du militant afro-américain Bobby Seale, « Nous ne combattons pas le racisme par le racisme. Nous combattons le racisme par la solidarité », les JJR et l’UJRE ont réaffirmé dans leurs interventions la nécessité de lutter contre le développement de l’antisémitisme en France. La volonté des organisateurs de ne pas noyer cette lutte antiraciste sous d’autres revendications a aussi été réaffirmée, tout comme l’optique progressiste, et donc nécessairement révolutionnaire, de ce rassemblement.

Pour la première fois, une initiative progressiste contre l’antisémitisme a eu lieue en France, et ce malgré les menaces, et les tentatives de perturbation de membres de la LDJ et nous ne pouvons que nous en réjouir. Toutefois, le nombre de participants à cette mobilisation ne peut que nous interroger sur la faible place de la lutte contre l’antisémitisme au sein des luttes antiracistes.

Au contraire, la recrudescence des agressions antisémites, qui n’est que la suite logique de la contamination de pans entiers de la société par les stéréotypes et préjugés, nous rappelle la nécessité accrue du combat contre l’antisémitisme, dans le cadre d’une lutte radicalement antiraciste et dans une optique clairement révolutionnaire.

Nos luttes pour une émancipation globale doivent devenir un mur sur lequel viendra s’écraser la vague de la haine raciste, qui fait le jeu des réactionnaires et des exploiteurs.

Ce combat, urgent et nécessaire, aujourd’hui comme demain, nous le mènerons ensemble.

Réseau No Pasaran
http://nopasaran.samizdat.net/
nopasaran@samizdat.net