19/01/2020 : Rassemblement contre la Manif Pour Tous

Nous appelons à participer au rassemblement dimanche 19 janvier devant la préfecture de Montpellier à 15h.

Non au retour de La Manif Pour Tous (LMPT) !

Comme à chaque avancée sociale, le gouvernement donne une voix à l’extrême-droite et à sa « liberté d’agresser » dans l’espoir de gagner son vote. Nous demandons l’égalité des droits, ne laissons pas LMPT donner son avis !

LMPT s’était déjà rassemblée en 2012 pour empêcher les couples homos de se marier. Elle revient aujourd’hui pour nous empêcher de fonder une famille grâce à la PMA, et l’adoption et n’hésite pas à tenir des propos rabaissants et discriminants vis-à-vis des LGBTQIAP+. LMPT se targue de protéger les enfants, et pourtant, elle ne protège pas les enfants de la rue, racisé·es, étranger·es et/ou queers. Elle ne protège que « l’enfant blanc, cis, riche et hétéro » qu’elle conditionne avant même qu’il n’ait la possibilité de se questionner !

LMPT est blanche, hétéronormée, privilégiée. Ces partisan·es possèdent tous les droits et refusent que d’autres y aient accès. Pires, iels se sentent menacé·es par la liberté d’autrui et ressentent le besoin d’écraser les minorités pour se sentir exister dans leur supériorité.

A quel moment peut-on parler de « liberté d’expression » ?

LMPT met sur le même plan l’expression des propos haineux refusant l’égalité et les paroles de personnes discriminées et concernées exigeant l’égalité de droit constitutionnelle. En vérité, LMPT blanche, hétéro et cis fait un appel à « la liberté d’agresser » verbalement et physiquement les genres et les orientations minorisées.

Contre la Transphobie et l’Intersexophobie d’État : la PMA pour tou·tes !

Nous demandons à l’État une PMA pour tou·tes afin que toutes les personnes en capacité de porter un enfant puisse bénéficier de la PMA, qu’elles soient trans, non-binaires ou intersexué·es. Cet amendement à la loi bioéthique a pour l’instant été refusé.

Stop aux Mutilations sur les Intersexué·es !

Les intersexué·es, c’est-à-dire des personnes né·es avec des caractéristiques sexuelles qui ne sont pas typiquement féminines ou masculines subissent pour certain·es des mutilations à la naissance dans le but de « féminiser » ou de « masculiniser » leurs parties génitales. L’enfant qui n’aura pas été en capacité de donner son consentement en subira dans de nombreux cas des séquelles à vie. L’État continue pourtant de ne rien changer et intensifie même la systématisation de cette pratique.

Des choix de dates pas anodins

19 janvier, 8 mars, 17 mai ne sont pas des dates choisies au hasard. Chacune a son importance historique pour la communauté LGBTQIA+ :

  • 17 janvier : Loi Simone Veil
  • 8 mars : Journée de luttes contre les violences faites aux fXmmes
  • 17 mai : Journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie

Ces choix de dates sont une provocation que nous ne laisserons pas passer !

C’est ici l’hétéropatriarcat qui s’affole et qui craint de perdre ses privilèges et le contrôle de nos corps ! Femmes, personnes homo, bi, pan, trans, non-binaires, intersexué-es : le sexisme oppresse presque tout le monde, il est grand temps de s’en débarrasser !

Le rassemblement a lieu dimanche 19 Janvier à 15h sur la place des Martyrs de la Résistance, devant la préfecture.

Soyons nombreux·ses !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s