Archives de Catégorie: Agenda

01/05/2018 : Manifestation pour la journée internationale de lutte des travailleurs

Rendez-vous ce mardi 1er mai, pour un premier mai radicalement anticapitaliste et antifasciste !

Dans le département, les rendez vous snt les suivants :

Béziers : 10h30 -Bourse du travail
Montpellier : 10 h- Peyrou
Sète :10h- Place de la Mairie

Publicités

03/05/2018 : Projection « Classe de lutte » et « Le joli moi de mai » 

Jeudi 3 mai à 20h30, au Centre Ascaso-Durruti, 6 rue Henri René à Montpellier. Projection de 2 documentaires d’époque

« Classe de lutte » documentaire du Groupe Medvedkine

1969 – Durée : 37 mn

Le premier film réalisé par les ouvriers du Groupe Medvedkine.

Il suit la création d’une section syndicale CGT dans une usine d’horlogerie par une ouvrière, entr’aperçue dans le film de Chris Marker et Mario Marret, « À bientôt, j’espère », et dont c’est le premier travail militant en 1968.

On y découvre comment Suzanne réussit à mobiliser les autres femmes de l’entreprise, malgré la méfiance des dirigeants syndicaux et les intimidations du patronat.

« Le joli moi de mai » documentaire de l’ARC (Atelier de Recherche Cinématographique)

1968 – Durée : 33 mn

Les manifestations de 68 à travers l’Europe.

Regard sur quelques événements précis qui ont particulièrement marqué Mai 68.

La projection sera suivie d’un « Fallait-pas » gourmand pour ceux qui veulent rester discuter après les films

12/01/2018 : « la pratique de l’enquête ouvrière et de la cartographie sociale »

Discussion autour de la pratique de l’enquête ouvrière et de la cartographie sociale

avec la participation du collectif : Classe de Toulouse

 » On a donc eu l’idée d’élaborer une cartographie sociale pour comprendre la façon dont Toulouse et ses alentours fonctionnent économiquement et quelle ambiance règne dans les entreprises, les ASSEDIC, la rue, les chaumières, les prisons, partout où nous trainons ou serons peut-être amenés à trainer quoi !  »

…et organisée par le collectif
facebook: Working Class Hérault
courriel: working.class.herault@riseup.net

Vendredi 12 janvier 2018, à 19h avec un repas partagé…
au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René – Montpellier.

11/10/2017 : Appel à occuper la présidence de l’université Paul Valéry

Depuis plus d’un mois, les étudiants se mobilisent contre la précarité et pour l’inscription des « sans fac », laissés sur le carreau par la politique de sélection pratiquée par les directions d’universités. Essayant de surmonter les difficultés connues l’an dernier, le mouvement s’axe davantage sur un rapport de forces direct. Après une action de blocage réussie le deuxième jour de la rentrée, puis une assemblée générale le 21 septembre, c’est une sympathique occupation du conseil d’administration de l’université Paul Valéry qui a surpris la direction de la fac le 26 septembre. Désormais, à l’appel du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), c’est un appel à occuper l’intégralité du bâtiment administratif de la fac qui est lancé, pour ce mercredi 11 octobre à partir de 9h.

Bloquons, luttons, occupons !

10/10/2017 : Rassemblement contre la marina de luxe à Sète

Le collectif contre le projet de marina de luxe sur le quai d’Alger à Sète organise une réunion publique afin de permettre l’expression des citoyens sur ce projet, puisque leur avis ne leur a pour l’instant pas été demandé !

Ce sera l’occasion d’échanger nos informations et d’envisager les divers moyens d’action à mener ensemble contre ce projet, mais aussi de commencer à imaginer d’autres aménagements qui permettraient une réelle appropriation de cet espace par et pour les habitants.

Le SCALP – No Pasaran 34 apporte son soutien et appelle à participer massivement à cette mobilisation se veut la plus large possible, afin de rassembler citoyens, associations, syndicats, partis politiques, au-delà de leurs différences et dans une cause commune.

Rassemblement mardi 10 octobre à 19h30, 19 Rue Honoré Euzet à Sète

Le facebook de la mobilisation : https://www.facebook.com/nonmarinasete/

12/09/2017 : Loi Travail XXL : contre la misère sociale, relevons la tête !

Mardi 12 septembre, toutes et tous dans la rue pour refuser la Loi Travail XXL et la misère sociale !

A Montpellier, le rendez-vous est donné à 10H30 sur l’esplanade du Peyrou. A Béziers, le rendez-vous est à 8h devant la sous-préfecture, puis un départ en bus pour Montpellier est prévu à 9h30.

Loi Travail XXL : contre la misère sociale, relevons la tête !

Il l’avait dit, il l’a fait ! Dès son élection à la présidence de la république, Emmanuel Macron annonçait la couleur : il voulait « très rapidement, avant l’automne » mettre en place l’arsenal législatif nécessaire à l’adoption au pas de charge d’une nouvelle « Loi Travail », les fameuses ordonnances. Cerise sur le gâteau, afin de financer les baisses d’impôts pour les catégories les plus fortunées de la population, on nous annonçait, au beau milieu de l’été, que les aides au logement mensuelles baisseraient de 5€ à partir du mois d’octobre.

Le gouvernement ne prend désormais plus de pincettes et annonce clairement la couleur des politiques à venir : la guerre aux pauvres.

Face à la dégradation des conditions de travail, faisant progressivement de des travailleuses et travailleurs une main d’œuvre corvéable à merci, et plus généralement face à la précarisation grandissante de couches de plus en plus larges de la population, il est temps de se défendre. Il est temps de défendre nos intérêts de classe.

Dans ce contexte, les organisations syndicales appellent à une première journée de mobilisation contre la Loi Travail XXL le mardi 12 septembre.

Ensemble, organisons la solidarité, la grève, les blocages et l’action directe, afin de faire de cette journée le point de départ d’un mouvement massif et déterminé contre la misère sociale.

Réseau No Pasaran (dont le SCALP – No Pasaran 34 fait partie)

14/06/2017 : « Grands-puits et petites victoires »

Cycle « Colères du Temps »
« Grands-puits et petites victoires »

Un film de Olivier Azam (2011)

Octobre 2010. Le gouvernement veut faire passer en force sa réforme des retraites, mesure d’austérité phare du quinquennat Sarkozy. La rue se réveille. Les grévistes de la raffinerie Total de Grandpuits vont devenir, malgré eux, le fer de lance d?une lutte qui a mobilisé des millions de Français. Tout en nous faisant vivre une grève de l’intérieur, aux côtés de jeunes grévistes attachants, le film renoue avec l’histoire populaire française, décrypte la stratégie gouvernementale, patronale et le rôle prépondérant des médias. Traversé par le questionnement des ouvriers sur la lutte collective, le récit nous embarque dans une véritable aventure humaine.

Mercredi 14 juin 2017, projection à 20h30 suivie d’un « Fallait-pas » pour ceux qui veulent discuter après le film
au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René – Montpellier.

30/05/2017 : Projection-débat « Mé 67, un massacre colonial »

Ce mois de mai 2017, nous commémorons les 50ans du massacre colonial de mai 1967 en Guadeloupe.

MARDI 30 MAI, UNIVERSITE PAUL-VALERY – MONTPELLIER 3

– 16h30, grande pelouse : animation musicale, par CALYPSUD STEELBANDS
– 18h, salle Charles Camproux (Maison des Etudiants), Projection-débat du film-documentaire « Sonjé… Mé 67 » , de Danik Ibrahim Zandwonis, directeur de publication du média « CaraibCreoleNews ».
 
Soirée organisée par le SCALP – No Pasaran 34 (www.scalp34.wordpress.com], et soutenue par La Case, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), Sakamaché, le CSI 34

L’évènement facebook : https://www.facebook.com/events/1900524426859885/

22/05/2017 : Les communes libertaires en Espagne (1936-1938)

LUNDI 2 MAI, 19H30, Salle Guillaume de Nogaret (espace Pitot) à Montpellier

Une conférence de Myrtille, historienne, auteure de 3 ouvrages sur cette période.

« A côté de ce fait historique transcendant dans l’histoire de l’humanité, la Commune de Paris, qui a suscité tant d’intérêt, tant d’écrits, d’études et d’essais, apparaît comme un événement mineur. »

« Car, sur une très large échelle, la révolution espagnole a réalisé le communisme libertaire. En Espagne, pendant près de trois ans, plus de 60 % des terres ont été cultivées sans patrons, ni propriétaires, sans administrateurs tout-puissants, sans que l’intérêt privé et la concurrence soient nécessaires pour stimuler les efforts et les initiatives.

Chacune des collectivités, des réalisations sociales de l’Espagne libertaire mériterait un volume ; et la révolution espagnole en mériterait des dizaines. Ces volumes n’ont pas été écrits, et vraisemblablement ne le seront pas. Car les créateurs de ce monde nouveau étaient des ouvriers, des paysans, plus aptes à manier les outils que la plume, et se préoccupant plus de faire l’histoire que de l’écrire. »
(Gaston Leval, extraits de Espagne libertaire 1936-1939)
Les ouvrages de Myrtille:
– Les Fils de la nuit. Souvenirs de la guerre d’Espagne (Libertalia, 2016, avec une préface de l’historien François Godicheau),
– A Zaragoza o al charco ! Aragon 1936-38, récits de protagonistes libertaires (L’insomniaque, 2016)
– Les chemins du communisme libertaire en Espagne (1868-1937) (Editions Divergences, 2017).
Voir aussi : http://gimenologues.org/
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
A noter qu’une projection sur cette période aura lieu le 30 mai (Vivre l’Utopie – ils ont réalisé l’anarchisme) toujours dans le cadre de la Semaine de la Démocratie https://www.facebook.com/events/4143783122773…

Le programme complet de la Semaine de la Démocratie 2017 : http://www.semainedelademocratie.fr/

Face à l’extrême-droite, face au capitalisme : nos luttes n’entrent pas dans leurs urnes !

Lundi 1er mai, à l’occasion de la journée internationale des luttes des travailleurs, plus de 3000 personnes ont manifesté dans les rues de Montpellier. Que ce soit au sein des cortèges syndicaux (CGT, Solidaires, SCUM/CNT-SO) ou dans le cortège autonome, auquel les militants du SCALP-No Pasaran 34 ont participé, la tonalité était clairement défiante face à la mascarade électorale et à la percée de l’extrême droite.

Ces dernières décennies, les politiques libérales et sécuritaires, dont le candidat Macron est l’héritier, n’ont pu se développer que grâce à l’étouffement et à la marginalisation des luttes collectives et d’une perspective révolutionnaire. La possibilité réelle de l’arrivée au pouvoir d’un parti nationaliste, antisémite, raciste, misogyne et ultra-libéral révèle l’urgence de reconstruire par la base la solidarité de classe, afin de remettre à l’ordre du jour la transformation radicale de la société.

Il est temps de passer à l’offensive. Rejoignons, nombreuses et nombreux, la manifestation du dimanche 7 mai à 19h sur la place de la Comédie !
Nos rêves n’entrent pas dans leurs urnes !

SCALP-No Pasaran 34

scalp.mtp@live.fr www.scalp34.wordpress.com