Appel à la réappropriation de nos vies !

Article publié dans SCALPel n°1.

Les décisions appelées « citoyennes », telles que le vote, ne sont en réalité que le moyen pour le système technico-capitaliste de mieux perdurer et d’entraîner dans sa destruction massive du monde, celle de l’homme lui-même. Car dans une société où la démocratie n’est que palabre, les pseudo-actes laissés au soin de l’homme (au « citoyen » devrons nous plutôt dire) ne restent qu’illusion pour ceux qui y croient encore. Le premier problème dans l’acte de voter est que votre choix n’en est pas un. Il est d’ors et déjà contrôlé implicitement (comme la moindre étape de votre vie dans le « monde nouveau ») par le rôle des médias omniprésents et omnipotents (historiquement, capables d’assurer un rôle de contre pouvoir…). Ceux-ci, au lieu de relayer de véritables informations sur les idées défendues par chaque parti, préfèrent donner une vue précise et puérile sur de simples personnages, ainsi qu’éviter d’interroger les problèmes réels qui nous touchent dans notre liberté humaine et feront bientôt de nous des substances inadaptés au système (développement des dispositifs de surveillance et de contrôle, ne faisant que limiter le champ des possibles à la réalisation humaine en créant une norme commune étroite; création d’un monde totalement artificiel où la machine est reine et la nature une chose à combattre…).

La question aujourd’hui que l’on refuse que vous vous posiez est simple : quelle vie un être humain comme vous a-t-il le droit de connaître ?

Elle n’est pas de savoir combien le patronat doit payer d’impôts alors que la réalité est que votre travail, à vous nouveau précaire, est une exploitation profonde, comme tout travail dans une société où la rentabilité est maîtresse et la création, l’épanouissement, absents de toute activité. Ni même de se demander comment calmer une dette qui ne va qu’en s’accroissant quand nous savons qu’elle s’inscrit dans un système économique où les bases mêmes sont synonymes d’incohérence et d’impossibilité factuelle.

En allant aux urnes, vous aurez dans vos mains ce bulletin de vote, encore aliénation : qui vous empêche de prendre vous-même les décisions concernant votre propre vie ; qui vous enchaînent aux désirs d’hommes assoiffés de pouvoir et d’argent. Alors ne choisissez pas le pire ou le « moins pire » (communément appelés « droite » et « gauche ») mais choisissez lautonomie : tant morale que pratique. Votre domination ne doit pas être un choix mais un refus. Refus du système en général que ni d’un côté ni de l’autre, il n’est question de faire disparaître.  

A bas le système capitaliste, et sa recherche effrénée de profit dans un monde qu’il crée à son image.

A bas le système technocratique, qui fait de nous des machines.

A bas la domination générale, qui nous prive de notre liberté.

Publicités

Une réponse à “Appel à la réappropriation de nos vies !

  1. Pingback: SCALPel, le journal fait à la (r)hache ! Numéro 1. | SCALP - No Pasaran 34

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s