A Montpellier, un militant montpelliérain emprisonné suite à un piège policier : solidarité !

Autocollant RepressionSuite à un odieux piège policier, un militant anticapitaliste Montpelliérain, actif dans la mobilisation contre la Loi Travail, se retrouve incarcéré à la prison de Villeuneuve Les Maguelones. Le SCALP – No Pasaran 34apporte toute sa solidarité au camarade emprisonné, et s’insurge contre les manipulations policières, judiciaires et médiatiques. Nous relayons le communiqué de « l’AG de Montpellier contre l’état d’urgence et l’état policier » et de la commission anti-répression de l’AG populaire Nuit Debout de Montpellier :

Assemblée générale de Montpellier contre l’état d’urgence et les violences d’État
Commission anti-répression de l’AG populaire Nuit Debout de Montpellier

Communiqué :

13584699_1662132374110277_8167731301941772364_oNous refusons et dénonçons la présentation qui nous est faite par l’article de JF Codomié (jfcodomie@midilibre.com) dans Midi Libre : « Ivre, l’indic aurait menacé le policier et ses proches ».
Nous trouvons abjecte la tentative de nous présenter comme un indic, un militant actif du mouvement social contre la loi travail. La tentative est habile mais vaine.
Cet article ne sert que la politique du gouvernement et la répression du mouvement social.
En revanche, nous nous interrogeons sur le fait qu’une condamnation de deux mois de prison ferme pour des propos laissés sur une messagerie et supposés siens, n’ait pas soulevé davantage l’indignation du rédacteur.
Nous n’en doutons pas, l’emprisonnement de Jules et le fait de le présenter comme un indic ne sont que des tentatives pour nous intimider, nous discréditer, nous diviser et nous appelons tous les lecteurs et toutes les lectrices de cet article à ne pas se laisser abuser.
Jules a été condamné pour ce qu’il représente, pour ce qu’il est : un militant actif contre « La loi travail et son monde ».
Encore une fois nous dénonçons ces procédés, et nous lui témoignons toute notre solidarité.

Jules a été piégé, nous appelons tous les militant-te-s à ne jamais communiquer avec la police, ni les renseignements (RG).

Vous pouvez lui écrire à cette adresse : soutienjules@gmail.com

L’AG contre l’état d’urgence et les violences d’État
Commission anti-répression de l’AG populaire Nuit Debout de Montpellier

Montpellier, mardi 05/07/2016

Publicités

2 réponses à “A Montpellier, un militant montpelliérain emprisonné suite à un piège policier : solidarité !

  1. Bonjour, une question me taraude l’esprit:
    comment votre copain a t il pu avoir le numéro de téléphone d’ un gars des rg?
    Merci d’éclairer ma lanterne.

    Cordialement

  2. Pingback: 18/11/2016 : Stop au harcèlement policier contre les militants du mouvement social | SCALP - No Pasaran 34

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s