09-13/12/2014 : Exposition : Espagne 1936 libertaire

Les 9, 10, 11, 12 et 13 décembre 2014 de 14 h à 19 h au local du Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René à Montpellier.

Co-organisée par la CNT-AIT 34 et le Centre Ascaso-Durruti

Entrée libre tous les jours d’ouverture de 14h à 19 h.

Le vendredi 12 décembre de 14h jusqu’à plus tard:
– 18h30 Présentation de l’exposition
– Après « Fallait pas » : repas et apéritif partagé, chacun amène ce qu’il veut et peut.

L’exposition :
Elle a été faite et construite grâce au concours de la fondation Anselmo Lorenzo et à la participation des compagnons de la CNT-AIT de Toulouse et Montauban, CNT-AIT Béziers et le centre Ascaso-Durruti.

L’expo est composée de 5 sections :
Gestation : « résistance au fascisme » et « au tour du peuple »
Guerre ou révolution : « préparation de la défense » et « sur le front »
Collectivités : «industries de guerre » ; « industries de l’alimentation » ; « industrie textile » ; « collectivités agraires » ; « services publics »
Autres manifestations de la révolution : « culture et éducation », « les femmes et la révolution sociale », « les femmes sur le front » et « solidarité internationale »
Exil et dictature : « vers l’exil » et «la fin »

En ces temps troublés il est important d’avoir conscience de notre capacité à créer une société libertaire.
L’ultime défense pour continuer de s’accrocher au système en place (et donc de le justifier) consiste à dire qu’une société libertaire n’est pas possible dans le monde actuel, que la pensée anarchiste est certes logique et vertueuse, mais qu’elle est utopique, le changement et la liberté font peur.
Il n’y a pas longtemps, il était utopique pour un noir américain de monter à l’avant du bus, il était utopique de vivre dans un régime autre que monarchique en France, utopique pour les femmes la contraception…
Pourquoi l’anarchie peut devenir une réalité? Parce que 20% de la population mondiale s’octroie 80% des richesses. Autrement dit 80% de la population mondiale n’a aucune raison de s’attacher à ce système .. Parce que nous vivons en système capitaliste.
La société actuelle est gangrenée par de faux besoins et des pensées pré-mâchées. L’anarchie propose un autre type d’organisation sociale. Pas une organisation imposée mais qui est réfléchie par l’intelligence de tous les hommes et acceptée par la raison. L’anarchie propose de reprendre le contrôle de nos vies, de participer aux prises de décisions et donc de ne pas les subir.
Quelle est l’utopie? Penser que les hommes peuvent vivre harmonieusement dans une société libertaire ou penser qu’on peut continuer à vivre comme on le fait dans une forme de totalitarisme des actes et de la pensée ?
« L’utopie » a déjà été vécue! En Espagne entre 1936 et 1939 (Catalogne, Aragon, Communauté Valencienne). Le mouvement a été annihilé dans le sang par les troupes fascistes de Franco et la trahison des partis partenaires sociaux.
Cette Exposition montre que l’anarchie n’a rien d’utopique, et que les seuls obstacles à l’anarchie sont la peur de la liberté et l’envie de pouvoir et de contrôle des « dirigeants ».
Cette exposition est surtout rebelle et visionnaire car elle  »dit » dans sa forme la plus explicite la capacité de nous tous a être  » libres » en  »société libertaire  ».
CNT-AIT 34

Les 9, 10, 11, 12 et 13 décembre 2014 de 14 h à 19 h au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René, 34 Montpellier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s