Jour de colère II : l’effondrement

Article repris depuis le blog Montpellier Antifa, concernant le rassemblement d’extrême-droite « Jour de Colère », ainsi que la contre-manifestation antifasciste, à laquelle le SCALP – No Pasaran 34 à pris part.

L'intégralité de la "manifestation régionale". Après enquète il s'avère que la plupart des passants ne l'ont même pas remarqué...

Ce dimanche avait lieu deux manifestations à Montpellier : une appelée par l’extrême droite pour une seconde édition du Jour de Colère ; l’autre par les antifascistes.

Un panel d’organisations d’extrême droite (Réseau identité, Egalité et réconciliation, France Vie, Manif pour Tous, etc…) voulait ainsi développer le mouvement du Jour de Colère, dont la première manifestation à Paris le 26 janvier avait réuni une dizaine de milliers de personnes. Il y avait parmi eux des néonazis, des complotistes, des pétainistes, les résidus de la « Manif pour tous » et beaucoup de gens paumés. Les slogans racistes et antisémites étaient nombreux.

On pouvait donc raisonnablement s’attendre à une deuxième édition décentralisée rassemblant des milliers de manifestants d’extrême droite. La Ligue du Midi, organisatrice locale, annonçait une graaande manifestation régionale (il faut dire que de leur propre aveux, des gens ont fait le déplacement « de Perpignan, de Marseille, de la Drome, du Var ou du Rouergue »).

Alors, les colériques, combien de divisions ?

Eh bien pour en lieu et place d’un raz-de-marée nationaliste, on a plutôt eu un pet foireux… Si on vous dit que les identitaires ont très rapidement retiré les vidéos montrant le grand vide qui leur a tenu lieu de cortège (gentiment protégé et encadré par la préfecture de police, on est antisystème comme on peut), vous aurez une idée du ratage. C’est humiliant.

Heureusement, « papy Roudier », toujours aussi marrant, nous a gratifié de superbes communiqués mythomanes comme à son habitude. Au lieu des 60 pelés rassemblés (les photos sont parlantes), il nous donne le chiffre de 100 manifestants, puis 200, puis… 2050. Le million, le million !

On aurait presque honte pour eux en lisant ce genre de diatribe : « A noter, qu’à aucun moment y compris au niveau de la place Jean Jaurès, dont les terrasses des cafés étaient bondées, aucun incident ne vint entacher cette manifestation qui constituera une “première” dans l’émergence des forces patriotes et identitaires en Languedoc. » …A part un pauvre passant lynché par le service d’ordre, ce qui donna lieu à une charge des CRS.

Notons que les identitaires biens remontés qui promettaient du « sport » aux antifas auront été un peu moins courageux que promis… Ces militants fascistes qui multipliaient les menaces dans les semaines passées se sont ainsi courageusement enfermés dans un célèbre bar après avoir croisé en soirée quelques montpeliérains désirant ouvrir le dialogue avec ces curieux “identitaires”.

Quant à la manifestation antifasciste, elle aura réuni environ 600 personnes dans une ambiance très positive et combative.

Encore une fois, le Clapas reste populaire et hostile aux racailles identitaires.

Jeu: sur cette photo, trouve les 250 manifestants cachés. (Indice: tu peux compter les CRS)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s