Provocation de la droite extrême à l’Université Montpellier III

Communiqué d’Alternative Libertaire Montpellier.

Ce jeudi 26 septembre se tenait à l’Université Paul Valery une assemblée générale afin de protester contre les mesure d’austérité proposées par la présidence de l’Université : fermeture du site de Béziers, sélection par tirage au sort à l’entrée de la fac, licenciement d’une partie des personnels précaires…

La section montpelliéraine de l’UNI, syndicat de droite dure voire extrême, lié à l’UMP a choisi de faire une provocation contre les grévistes. Les militants de l’UNI connus pour professer l’inégalité des civilisations(http://www.liberation.fr/politiques/2012/02/07/gueant-affirme-que-ses-propos-ne-visaient-pas-les-musulmans-francais_794233) sont venus casser la mobilisation.

Etrangers à la fac de lettres, inscrits en fac de droit qui n’est pourtant pas concernée par les mesures d’austérité, ils sont venus casser le mouvement.

Habillés en costume cravate, les militants de l’UNI ont tenté de perturber l’Assemblée Générale aux cris de « Gréviste= futur chômeur », « il y a trop d’immigrés en France » le tout en chantant la Marseillaise.

La dizaine de militants de l’UNI est venue accompagnée d’un service d’ordre de gros bras issu de boites de sécurité privée ou du service d’ordre de l’UMP, qui ont tenté de se faire passer pour des « étudiants concernés par leurs droits au travail ».

Heureusement, la réaction des étudiants de l’Université a été à la hauteur de la provocation, ceux ci leur ont barrés l’accès à l’Assemblée Générale malgré les menaces de leur escorte « d’étudiants de première année » de plus de 45 ans.

Refoulés une première fois, ils sont revenus avec plus de militants. Là encore, des étudiants choqués, des antifascistes, des militants syndicaux, libertaires leur ont barré la route.

Au final, c’est la compagnie d’intervention de la police nationale qui a du protéger les militants de l’UNI qui se sont enfuis sous les quolibets et les moqueries des étudiants.

L’échec de la provocation de la droite extrême venue casser la grève est une bonne chose. Elle et est de bonne augure pour la mobilisation. Néanmoins, nous devons rester vigilants et nous rappeler que les groupes de droite extrême tels que l’UNI sont toujours du coté des possédants. Leur perspective est l’écrasement des précaires et des plus pauvres. Ils doivent être combattus en tant que tels.

Alternative Libertaire Montpellier

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’UNI et son histoire trouble : http://scalp87.over-blog.com/article-14274611.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s