Création du Collectif Antifasciste 34

Le SCALP / No Pasaran 34 participe activement à la création d’un collectif antifasciste dans l’Hérault. Le Midi Libre du 14 mai y consacre un article.

CNT
CNT (PIXMON Midi Libre)

Une dizaine d’organisations de gauche et libertaire s’unissent pour construire un collectif antifasciste. Formations politiques et syndicats entendent répondre à la montée des scores de l’extrême droite 

Un collectif antifasciste est actuellement en cours de construction à Montpellier. Une dizaine d’organisations de gauche et libertaires ont d’ores et déjà accepté d’y participer : Alternative Libertaire, Coordination des groupes anarchistes, CNT Éducation 34, Ligue des droits de l’homme, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Scalp – No Pasaran, Solidaires, Solidaires Étudiants, Union des Étudiants Communistes.

Répondre à la montée des scores du FN

Selon leurs représentants, la création de ce collectif répond à une situation marquée par « une montée des scores du FN et une adhésion à ses théories » ainsi que « la réactivation de groupuscules se revendiquant explicitement du fascisme, de théories racistes, sexistes, homophobes, antisémites ».
L’objectif assigné à ce regroupement d’organisations est d’assurer une « vigilance », « un réseau d’alerte en cas d’événements organisés par l’extrême-droite « .

Une situation tendue dans les alentours de Montpellier 

Dans son communiqué, le collectif estime que la situation à Montpellier est « favorable » mais bien plus « dangereuse dans d’autres villes comme dans les campagnes avoisinantes ».
Ces dernières semaines ont été marquées à Montpellier par plusieurs actions menées notamment par l’organisation de l’ultra-droite La Ligue du Midi. Ses militants étaient ainsi présents pour protester contre la venue de Daniel Cohn-Bendit la semaine dernière à Montpellier.

Le texte d’appel du Collectif Antifasciste :

La crise économique et sociale qui secoue l’Europe et notamment la France favorise la montée des idées fascistes. Ce mouvement se nourrit des inégalités économiques et sociales engendrées par le système capitaliste; il concentre la colère populaire sur les minorités stigmatisées en raison de leurs origines, leur sexualité ou leur culture.En ce sens il peut ,en temps de crise, être un recours pour les classes dominantes.

Que constatons-nous aujourd’hui ?

– une dédiabolisation des théories du FN opérée ces dernières années, et à laquelle les médias ont contribué.

– un développement en France ces dernières années de groupuscules se revendiquant explicitement du fascisme, de théories racistes, sexistes, homophobes, antisémites,…

– une tendance générale à la banalisation et au développement des idées les plus réactionnaires, chauvines, brisant la solidarité dans les classes populaires et préférant l’impasse identitaire.

Au-delà du développement des groupuscules fascistes, c’est la reprise et le développement des idées fascistes dans la population qui est également à souligner et à combattre.

Face à cela une réunion large des forces antifascistes de Montpellier et de sa région (partis, organisations, syndicats, collectifs et individus) nous semble indispensable. Notre lutte antifasciste se doit de garder comme objectif de rester populaire sans restriction d’âge ni de genre.

Un tel collectif peut permettre de mettre en place sur le long terme un collectif de vigilance, un réseau d’alerte en cas d’événements organisés par l’extrême droite, ainsi que des actions de sensibilisation, en direction de la population notamment sur les lieux de travail, dans les facultés et les lycées…

Participant-es actuel-les au collectif antifasciste 34 :
Des individu-es, AL (Alternative Libertaire), CGA (Coordination des Groupes Anarchistes), CNT Éducation 34, LDH (Ligue Des Droits de l’Homme), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), PG (Parti de Gauche), Scalp – No Pasaran, Solidaires, Solidaires Étudiants,
UEC (Union des Étudiants Communistes)

Collectif Antifasciste34
antifa34@riseup.net

Publicités

Une réponse à “Création du Collectif Antifasciste 34

  1. Malheureusement, l’image renvoyée par ce collectif auprès du public et des médias, quelques jours seulement après l’annonce de sa création, permet aux catholiques intégristes d’apparaitre comme de sympathiques citoyens non-violents. (http://languedoc-roussillon.france3.fr/2013/05/15/face-face-entre-catholiques-anti-mariage-gay-et-anarchistes-montpellier-251745.html )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s